Le soleil ne se couche jamais sur proALPHA

Interview. Le groupe proALPHA compte 2’000 employés et 8200 clients dans cinquante pays. Le service après-vente ne dort jamais. Ce groupe envisage de devenir à moyen terme le premier fournisseur de logiciels ERP pour la fabrication discrète en Europe. Martin Bühler, CEO pour la Suisse et la France, nous dévoile les atouts de ce logiciel.

 

Quelles sont les avantages à utiliser un progiciel à l’instar d’un ERP dans une manufacture ?

 

Un système ERP est un logiciel avec lequel les entreprises gèrent leur comptabilité, leurs achats, leur gestion de projets etc. Aujourd’hui, gérer une production sans ERP peut devenir compliqué car cela suppose de s’échiner des heures sur des tableaux Excel et utiliser beaucoup de papier. L’intégration d’un ERP permet d’avoir une meilleure efficacité dans la planification et une vision claire sur l’état de la fabrication. En outre, cela assure la traçabilité du contrôle de la qualité.  En résumé, l’efficacité, la transparence et la traçabilité représentent les trois raisons de faire appel à un logiciel ERP.

 

Pourquoi autant d’entreprises sont-elles encore réticentes à sauter le pas ?

 

En réalité, bon nombre d’entreprises utilisent plus ou moins un ERP, mais le management de ces entreprises doit faire preuve de rigueur et d’exigence afin de tirer tous les bénéfices de cet outil. En effet, un de nos plus grands problèmes est d’assurer la pérennité de notre logiciel proALPHA lors du changement de dirigeants d’une entreprise. Parfois, la nouvelle équipe montre moins d’intérêt à notre ERP, même si ce dernier a largement fait ses preuves, et finit par tout laisser tomber. Résultat immédiat, la qualité des données baisse et le résultat de planification devient mauvais. On préfère mettre tout cela sur le dos du logiciel qui devient inutile. En fait, il suffirait de se reconcentrer sur la qualité des données pour changer la donne. Si l’effort est effectué en interne, le logiciel fonctionnera. Certains entrepreneurs ne comprennent pas tous les avantages d’un ERP et c’est pour cette raison qu’ils hésitent à franchir le Rubicon. Par ailleurs, proALPHA propose des offres flexibles, ainsi, si cent employés utilisent ce logiciel, il faut compter une soixantaine de licences. Selon la complexité de l’entreprise, il faut compter entre 10’000 et 20’000 francs par utilisateur flottant pour l’exécution d’un projet.

 

Pour quelles raisons, un client change de logiciel ERP ?

 

La raison pourrait être liée à la frustration. Nous faisons tout notre possible pour ne pas en arriver à ce point. Il peut également s’agir d’un changement important de la stratégie : par exemple lorsqu’une entreprise cesse de produire et ne s’occupe que d’achats et de ventes. Une autre raison de changement du système ERP peut en être le rachat de l’entreprise. Parfois aussi, les entreprises n’arrivent plus à suivre les évolutions technologiques et cessent d’utiliser ce logiciel.

 

Une entreprise de petite taille pourrait-elle utiliser un ERP ?

 

Idéalement, il faudrait commencer à partir de cinquante employés. Nous avons des clients qui sont plus petits mais avec des demandes plus complexes dans les processus. A Delémont, nous avons mis en place notre logiciel chez un producteur de machines-outils, d’une vingtaine d’employés. Ce dernier savait que pour grandir, il devait mettre en place des processus automatisés. Ce producteur a donc anticipé la croissance en investissant dans un outil indispensable.

 

Quelles sont les erreurs à éviter au moment de l’implémentation d’un ERP ?

 

Un de nos clients est passé en vingt ans de 50 à 250 employés. A chaque trimestre, le dirigeant passe une journée entière avec notre consultant pour améliorer les process. Le logiciel se développe selon les exigences du client et de sa croissance. Si l’entreprise veut en permanence améliorer les process, elle doit éviter Les écueils suivants : 1/ La direction doit toujours soutenir le projet. 2/ La mise en place d’un système ERP implique inéluctablement un changement de gestion. 3/ Il est impératif de connaître ses besoins. Si notre consultant passe 200 jours chez le client, la direction doit s’investir pour le double de jours pour la mise en place de l’ERP : c’est un investissement de temps non négligeable. Si le client n’a pas assez de temps à consacrer à cette mise en place, nous préférons mettre le projet en pause.

 

Vous êtes le Directeur général e proALPHA Suisse. Quel est votre parcours ?

 

De 2000 à 2013, j’ai travaillé chez proALPHA pour y revenir en 2020. J’ai occupé le poste de responsable de production dans une entreprise de matières synthétiques. En 1995, j’ai été recruté comme consultant dans une entreprise qui commercialisait un logiciel GPAO. En 2000, j’ai rencontré les responsables de proALPHA pour débuter comme responsable des ventes. J’en suis le CEO pour la Suisse et la France depuis plus de deux ans.

 

Quels sont les changements que vous avez apporté au sein de votre entreprise ?

 

Je suis en permanence à la recherche d’équilibre entre qualité des prestations et croissance. En 2021, proALPHA a grandi de 30%. En 2022, nous sommes autour de 20%. Engager les bonnes personnes est un défi. Avec mon équipe commerciale, nous concentrons nos efforts dans le secteur de la fabrication discrète dans lequel nous sommes très compétitifs. La fabrication discrète se retrouve entre autres dans l’industrie manufacturière comme dans les machines-outils ou les outils de coupe. La fabrication discrète au centre de l’Europe est notre marché cible, nous avons une croissance plus forte que Microsoft ou SAP aujourd’hui. Récemment, nous venons de fêter nos trente ans d’activité.

 

Quels sont vos projets ?

 

Notre vision est de mettre à disposition notre ERP afin de couvrir tous les processus du client et en s’adaptant à leurs exigences d’installation. Certaines entreprises ont le besoin d’avoir le logiciel « à côté » de la machine et les serveurs sont installés sur place, c’est ce que l’on appelle le « on-premise », d’autres s’orientent plus volontiers vers des installations « Cloud » qui sont véritablement l’avenir de nos solutions logicielles.

 

Idéalement, il faudrait commencer à partir de cinquante employés. Certains clients sont plus petits mais leurs demandes plus complexes.

 

 

Avantages

 

Un ERP permet de piloter et centraliser toutes les activités d’une entreprise depuis une seule interface. Cette organisation de l’information offre de nombreux avantages en termes d’optimisation, d’automatisation. Elle favorise la productivité et la réduction des coûts.

 

Martin Bühler estime que l’intégration permet une meilleure efficacité dans la planification et une vision claire sur l’état de la fabrication.

 

Les clients s’orientent vers des installations « Cloud » qui sont l’avenir des solutions logicielles.

  

ProALPHA envisage de devenir en Europe le premier fournisseur de logiciels ERP dans la fabrication discrète.