Un petit pas de plus pour la planète

Il ne se passe pas un jour sans entendre parler de préoccupations écologiques, de pénuries d’eau en Suisse ou en Europe et de la valeur de “l’or bleu”. Dans l’industrie, ces tendances rencontrent bien évidemment les préoccupations des responsables. Pour en parler, nous avons rencontré Félicien Mazille, Water Technologies manager et Barbara Bertomeu cheffe de projet marketing au sein du groupe NGL.

 

Pierre-Yves Kohler

 

L’industrie est grande consommatrice d’eau, notamment pour les opérations de tribofinition, d’usinage avec les émulsions de coupe et bien entendu de lavage. Avec la diminution des utilisations de solvants dans ce domaine pour d’évidentes raisons écologiques et sanitaires, la maîtrise de l’eau est devenue encore plus importante. Son traitement à l’entrée de l’entreprise, puis à toutes les étapes des processus et enfin lors de son élimination fait l’objet de toutes les attentions de M. Mazille et de son équipe.

 

Economie d’eau de 95% !

Pour bien nous faire comprendre les enjeux, le responsable explique: “L’eau propre est une ressource précieuse. Nous avons été contactés pour le traitement des eaux de lavage dans le domaine des transducteurs ultrasonores. Après analyse de la problématique, nous avons proposé une solution complète de traitement. Résultats ? Une eau recyclée à 95% disponible pour le lavage et le restant rejeté à l’égout sans résidu polluant”. Même les spécialistes de l’entreprise ont été surpris d’atteindre une économie d’eau propre de 95%. Mme Bertomeu ajoute : “Ce genre de gain est d’autant plus important avec les évolutions climatiques et les risques de restrictions d’approvisionnement en eau. Nous proposons des solutions qui combinent les gains financiers, la sécurité pour l’entreprise et les bénéfices pour la planète”.

 

De l’or au bout du traitement

Un autre cas lié au traitement de l’eau avant rejet avec ce spécialiste de l’usinage dans le domaine de la joaillerie qui n’était pas convaincu de l’efficience de sa manière de procéder avec ses processus, notamment en termes de lavage. La nouvelle installation mise en place par NGL a littéralement rapporté de l’or. M. Mazille s’amuse : “Sur ce projet, nous avions coutume de dire que s’il y avait des rats dans les égouts, ces derniers devraient avoir des dents en or avant notre passage”. Et en effet, depuis la mise en place de l’installation de traitement de NGL, ce client récupère jusqu’à un kilo d’or chaque mois. Le responsable tempère toutefois : “Tous les projets ne génèrent pas des gains aussi flagrants, mais le traitement de l’eau vaut toujours la peine d’être analysé et envisagé”.

 

Des résultats très positifs

De deux personnes en 2013, l’effectif compte aujourd’hui huit personnes et ce chiffre devrait être multiplié par quatre dans les prochaines années. M. Mazille en est certain : “Le potentiel du marché est énorme et les évolutions des réglementations poussent également les entreprises à devenir plus responsables en ce qui concerne leurs rejets. Nous vivons déjà une croissance du chiffre d’affaires de plusieurs dizaines de pourcents chaque année et nous la limitons volontairement afin de toujours garantir la qualité et la réactivité.”.

 

La proximité ? Un atout essentiel

 

Et si la taille est importante, le spécialiste insiste bien sur l’importance de la proximité et du contact avec les clients et il est formel : “Les clients sont bien au fait de l’importance du traitement des eaux et nous devons adapter finement nos solutions à leurs besoins. Une de nos forces est que nous nous engageons complètement à leurs côtés pour créer du sur-mesure”. Il ajoute : “Nous nous reposons sur des éléments connus et maîtrisés pour monter les projets, ainsi les clients ont la garantie de disposer d’une solution éprouvée tout en étant personnalisée. C’est l’idéal pour eux !”. C’est également pour cette raison de proximité que NGL se développe tant en Suisse qu’en France.

 

Simplicité et efficacité

Si un projet complet de système de traitement d’eau peut s’étendre sur plusieurs mois, voire une année, une fois installé tout est automatique. L’utilisateur, formé par NGL, doit simplement assurer la disponibilité des consommables et superviser le fonctionnement. Le suivi à distance sur un ordinateur, une tablette ou un téléphone portable par l’opérateur est très intuitif. En cas de nécessité, et avec l’accord du client, les spécialistes de NGL peuvent également prendre le contrôle à distance de l’installation pour effectuer un diagnostic ou même des réglages fins.

 

Nouveau système d’oxydation par ultraviolet

Le système de traitement d’oxydation par ultraviolet permet de traiter des polluants différents des systèmes physico-chimiques traditionnels. Selon les types de produits à éliminer, par exemple du cyanure, des résidus de produits pharmaceutiques ou provenant de l’industrie chimique, il est nécessaire de détruire des produits organiques non biodégradables. L’eau passe en continu dans une lumière intense ultraviolette dans un environnement contrôlé incluant l’ajout d’eau oxygénée. Fonctionnant avec un minimum de produits chimiques, ce système peut, au besoin, être combiné au sein d’une installation physico-chimique.

 

Nouvel Aqua4D®

Dernier arrivé dans l’assortiment de NGL, le système Aqua4D® n’a pas d’équivalent sur le marché industriel. Ce système de traitement physique de l’eau à basse consommation s’installe sur le réseau d’eau et offre une solution écologique et efficace pour combattre les problèmes de calcaire, de corrosion et de biofilm dans les canalisations. La cheffe de projet est enthousiaste : “Non seulement ce système est très efficace en complément d’installations de traitement d’eau, mais il est également très demandé en produit individuel notamment lors de la construction de nouveaux bâtiments industriels”.

 

Les évolutions des réglementations poussent les entreprises à devenir plus responsables en ce qui concerne leurs rejets.

 

 

NGL Cleaning Technology SA

Chemin de la Vuarpillière, 7

CH-1260 NYON (Suisse)

Tel.+41 22 365 46 66

[email protected]

www.ngl-group.com

 

Une station de traitement est créée sur mesure en fonction des caractéristiques des eaux à traiter.

 

Vous n’avez pas de place pour installer une station de traitement de l’eau ? Pas de problème ! NGL dispose de l’expertise pour une solution containerisable !

 

Alternative aux systèmes d’adoucisseur d’eau, Aqua 4D ne nécessite aucun produit chimique et assure une action préventive et curative pour tous les problèmes de calcaire, de corrosion et de biofilm.

 

  1. Félicien Mazille nous explique le panneau de commande d’une installation. Simple, rapide et efficace.

 

Barbara Bertomeu cheffe de projet marketing au sein du groupe NGL.